Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Loi travail : Manuel Valls ne veut pas céder face à la contestation





Le 25 Mai 2016, par

Le gouvernement tient bon face aux syndicats et aux grévistes qui menacent de bloquer la France. La contestation contre la loi travail monte dans plusieurs secteurs d’activité, dans les transports publics et aérien, ainsi que dans les centrales nucléaires.


Pas question de revoir l’article 2 de la loi El Khomri, a annoncé le Premier ministre, alors même que Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l’Assemblée nationale, indiquait plus tôt dans la journée que des aménagements pouvaient être possibles. L’article 2, c’est le « cœur » de la réforme : cette disposition donne en effet la priorité aux accords d’entreprise. 

Lors des questions au gouvernement ce mercredi, Manuel Valls a été ferme : si la porte reste ouverte au dialogue, « la CGT ne fait pas la loi dans ce pays ». Le Premier ministre l’a annoncé : « Il n'y aura ni retrait du texte ni remise en cause de l'article 2 ». Une déclaration qui a le mérite de la clarté alors que certains en appellent à la souplesse pour sortir de l’impasse.

La CGT, soutenu par FO, compte amplifier le mouvement de blocage ce jeudi avec une journée nationale de manifestation contre la loi travail… même si le mouvement mobilise moins, en particulier à la SNCF avec un peu plus de 10% de grévistes aujourd’hui mercredi. Le gouvernement entend donc tenir face aux secousses, en ayant à l’esprit qu’il faut éviter l’asphyxie de l’économie à cause des « agissements de quelques uns », a souligné Manuel Valls.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : loi travail

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook