Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Londres interdit aux opérateurs d'utiliser des équipements Huawei





Le 14 Juillet 2020, par François Lapierre

Le gouvernement britannique durcit sa position face à Huawei. Dès l'année prochaine, les équipements 5G du géant chinois des télécoms seront interdits dans les réseaux anglais.


Un surcoût de 2 milliards de livres

Boris Johnson et son gouvernement ont décidé de serrer la vis à Huawei. L'entreprise chinoise, accusée par l'administration Trump d'espionnage pour le compte de Pékin, ne pourra plus vendre d'équipements 5G dans les infrastructures des opérateurs britanniques après le 31 décembre de cette année. Le Royaume-Uni veut également cesser d'utiliser tout équipement 5G de l'entreprise à l'horizon 2027. Les opérateurs devront trouver des alternatives, chez Nokia ou Ericsson par exemple. Seul O2 ne sera pas affecté, l'entreprise ne se reposant pas sur des équipements Huawei pour ses infrastructures.

Selon le ministre au Numérique Oliver Dowden, ces mesures vont retarder d'un an le déploiement de la 5G dans le pays et représenter un coût supplémentaire de 2 milliards de livres (environ 2,2 milliards d'euros). « Ça n'a pas été une décision facile », explique-t-il, « mais c'était la décision à prendre pour les réseaux des opérateurs britanniques, pour notre sécurité nationale et notre économie, aujourd'hui et sur le long terme ».

Huawei contre-attaque

Huawei estime que cette interdiction est une « mauvaise nouvelle pour tout le monde qui possède un téléphone mobile au Royaume-Uni ». L'entreprise explique que la décision des autorités anglaises va reléguer le pays en deuxième division, qu'elle va augmenter les factures et « creuser la fracture numérique ». C'est aussi un coup dur pour le groupe chinois, qui a essuyé beaucoup de revers ces derniers mois, aux États-Unis comme en Europe.

En France, les équipements de Huawei pour le déploiement de la 5G ne sont pas interdits, mais l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) a mis en place des incitations pour que les opérateurs ne s'en servent pas. Bouygues Telecom et SFR sont parmi les opérateurs qui font affaire avec Huawei depuis plusieurs années.



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook