Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Londres met aux enchères sa participation dans Eurostar





Le 13 Octobre 2014, par

Londres ne veut plus détenir l'Eurostar. Le gouvernement de David Cameron a fait savoir qu'il allait proposer à la vente sa part dans l'entreprise franco-britannique.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Eurostar est détenu à 55% par la SNCF, 5% par la SNCB (la société nationale des chemins de fer belges) et à 40% par le gouvernement britannique. Ce dernier souhaite se séparer de cet actif dans le cadre d'un vaste plan de privatisations en mettant sur le marché des enchères pour cette part appartenant à London & Continental Railways.
 
Il ne faudra pas traîner, si l'on représente une entreprise intéressée par ce fleuron de l'industrie et du transport de sa gracieuse Majesté, puisque les dossiers devront être remis d'ici la fin du mois d'octobre. C'est que David Cameron veut une vente finalisée dès le premier trimestre 2015, un délai très court qui s'explique par la perspective d'élections en mai de l'année prochaine. Se débarrasser de la participation dans Eurostar, c'est couper l'herbe sous le pied du parti eurosceptique UKIP, en vogue outre Manche.
 
En dehors de l'aspect purement politique de cette transaction, se trouve évidemment une volonté économique de ramener de l'argent frais dans les caisses. La vente de la participation d'Eurostar fait partie d'un plan qui doit rapporter plus de 25 milliards d'euros d'ici 2020.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook