Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Malgré de nouvelles pertes, Airbus parvient à dégager une trésorerie positive





Le 29 Octobre 2020, par La rédaction

La situation commence à se stabiliser chez Airbus, qui a certes encore perdu de l'argent au troisième trimestre, mais dont la trésorerie a dégagé un excédent.


Crise dans le transport aérien

La crise sanitaire a fortement secoué le secteur du transport aérien, avec la paralysie de l'activité des compagnies aériennes et, par conséquent, celle des constructeurs. Airbus a ainsi annoncé en juin la suppression de 15.000 postes. Après un premier semestre extrêmement difficile, l'avionneur européen semble avoir trouvé un point d'équilibre au troisième trimestre. Entre début juillet et fin septembre, le groupe a certes essuyé une perte de 767 millions d'euros. Il a fallu inscrire une charge exceptionnelle de 1,2 milliard pour le financement des mesures sociales en lien avec le plan social du printemps.

Toutefois, la trésorerie est parvenue à dégager un excédent de 600 millions d'euros. À comparer aux 12,4 milliards utilisés durant les six premiers mois de l'année… Airbus espère désormais pouvoir afficher une trésorerie « au moins à l'équilibre » au dernier trimestre. Le chiffre d'affaires s'établit à 11,2 milliards, soit 27% de moins qu'il y a un an. Guillaume Faury, le président directeur exécutif du constructeur, écrit dans le communiqué qu'il voit maintenant les progrès réalisés dans « l'adaptation de notre entreprise au nouvel environnement de marché lié au Covid-19 ».

Reprise plus lente que prévue

Pour retrouver le niveau d'activité d'avant la pandémie, il faudra attendre la reprise du trafic aérien. Or, il faudra attendre entre 2023 et 2025 pour que les avions soient de retour dans le ciel comme en 2019. Et la reprise est « plus lente que prévu », admet Guillaume Faury. Airbus a cependant su « converger la production et les livraisons d'avions commerciaux au cours du troisième trimestre et stoppé la consommation de cash conformément à notre ambition ».

Airbus a effectivement réduit sa production de 40%, ce qui représente 40 avions A320, 4 unités A320, 2 modèles A330 et 5 avions A350 produits chaque mois. Les livraisons ont baissé de 20% au troisième trimestre, là aussi c'est un peu mieux que durant le premier semestre (-40%). Airbus a livré 145 appareils au cours de l'été, contre 74 au second trimestre.



Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook