Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

McDonald’s en difficulté au dernier trimestre





Le 27 Juillet 2016, par

McDonald’s n’est pas à la fête. La performance du groupe de restauration rapide au deuxième trimestre n’a pas atteint les attentes des analystes. Et l’avenir semble bouché dans plusieurs marchés.


Le chiffre d’affaires s’est ainsi établi à 6,26 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 3,58% sur un an. Le bénéfice net est de 1,09 milliard, un chiffre en recul de 9,1% sur l’année. Les ventes mondiales du groupe ont tout de même progressé de 3,1% sur les trois derniers mois, mais Wall Street s’attendait à une performance de 3,6%. 

Les temps sont donc difficiles pour le réseau de fast food, qui multiplie les nouveautés pour attirer toujours plus de consommateurs dans ses restaurants. Toutes les initiatives ne sont pas couronnées de succès. C’est le cas pour les hamburgers préparés avec de la viande fraîche, qui n’a pas connu le succès escompté aux États-Unis, ou encore par l’offre de petit déjeuner toute la journée. 

À l’international, les Français semblent bouder les enseignes. En Asie, les choses vont bien mieux puisque les ventes ont augmenté de 1,6%, grâce entre autres à l’appétit chinois. McDonald’s veut en profiter pour franchise un maximum de ses restaurants, avec à la clé des rentrées de 400 millions de dollars.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : mcdonald's

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook