Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Médicaments : en pharmacies, grosses variations sur les prix





Le 17 Décembre 2014, par

Aller à la pharmacie pour acheter un médicament s'apparente à une roulette russe pour le portefeuille : les prix peuvent y varier du simple au quadruple, relève Familles Rurales dans son cinquième baromètre des prix des médicaments.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Certaines variations tarifaires donnent le tournis : ainsi, une boîte de Physiologica peut être proposée à 1,95 euro chez l'un, et à 8 euros chez l'autre. Le gel Arnigel passe de 2,79 euros à 8,90 euros. La crème Activir sera vendue de 2,72 euros à 8,15 euros selon la pharmacie visitée ! De quoi y perdre son latin.

« La mise en vente en libre accès n'a pas généré une baisse significative des prix des médicaments. L'objectif du décret de 2008 n'est donc pas atteint », explique l'association dans son baromètre, réalisé auprès de 45 pharmacies et qui s'est étalé sur deux mois. Les grandes surfaces peuvent proposer des médicaments moins onéreux, comme sur le lait pour enfant (Galia y est proposé à 18,71 euros le kilo contre 20,75 euros dans les pharmacies) ou les tests de grossesse.

Mais ce dont les consommateurs ont besoin, c'est de pouvoir comparer les prix. Or, avec des médicaments qui ne sont pas immédiatement disponibles, c'est mission impossible : « Les médicaments restent majoritairement derrière le comptoir », déplore Familles Rurales. Reste internet, où l'on peut trouver 171 sites de vente de médicaments. Là aussi, gare : si les prix sont en moyenne plus bas que dans les pharmacies, les différences restent fortes. Sans oublier les frais de port…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook