Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Michel Barnier considère qu'il y a trop d'impôts en France





Le 15 Octobre 2013, par

La Commission Européenne estime, comme bon nombre de Français, que le niveau d'imposition en France est trop élevé. Elle salue donc la décision du gouvernement de baser la loi des finances de 2014 essentiellement sur une réduction des dépenses et non sur une énième période d'augmentation des impôts.


cc/flickr/Ma Gali
cc/flickr/Ma Gali

Michel Barnier, Commissaire européen au Marché intérieur et aux Services a déclaré lundi 14 octobre 2013 que la France avait « dépassé la ligne rouge » concernant le taux d'imposition. Ce taux est « trop élevé » pour le Commissaire qui parlait au nom de la Commission Européenne. De fait, la Commission se félicite de la décision de la France concernant la ligne directrice du budget 2014 qui devrait être voté ce mardi 15 octobre 2013 à l'Assemblée Nationale.


Le fait que le gouvernement ait décidé de centrer l'assainissement du budget de la France sur une réduction des dépenses publiques notamment au niveau des collectivités territoriales, montrées du doigt ce lundi 14 octobre par la Cour des Comptes qui estime l'augmentation de ces dépenses largement excessive est un point positif pour la Commission Européenne.


Mais ce point positif reste toutefois instable pour Michel Barnier qui prévient : « toute la difficulté consistera à tenir ces orientations volontaristes ».


Grâce à la loi des finances 2014 telle qu'elle est prévue le déficit de l'état, qui atteint en 2013 4,1% du PIB national devrait être réduit à 3,6% en 2014. Cela fait suite aux quelques 15 milliards d'euros d'économies prévues en réduisant les dépenses publiques.


Ainsi faisant, selon les prévisions du gouvernement, la France pourrait réussir à avoir un budget déficitaire de moins de 3%, la limite européenne, à l'horizon de 2015. L'Europe a d'ailleurs concédé à la France un délai supplémentaire de deux ans pour faire descendre son déficit en dessous de la limite européenne.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook