Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mobilisation moyenne pour la journée d’action des syndicats





Le 20 Mars 2019, par

Ils ont été 131 000 à battre le pavé ce mardi 19 mars, à l’appel de plusieurs syndicats dans le cadre d’une journée nationale de mobilisation et de grève.


Les mots d’ordre étaient nombreux pour cette journée de mobilisation : pouvoir d’achat, prime transport, revalorisation des retraites, ou encore soutien au service public, chacun pouvait s’y retrouver. Ces revendications recoupaient pour beaucoup celles des « gilets jaunes », d’ailleurs on en retrouvait dans les cortèges. La mobilisation a été qualifiée de « succès » par la CGT, qui appelait à la grève. Les manifestations ont illustré la « détermination des salariés, retraités, privés d'emploi à faire entendre leur voix et leurs revendications pour pouvoir vivre de leur travail, de leur retraite, pour plus de justice sociale ».

Sauf que la mobilisation n’a pas été aussi suivie que les syndicats l’auraient voulu. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, ils ont été 131 000 manifestants dans toute la France, dont 17 500 à Paris d’après le cabinet Occurrence pour des médias français. La CGT revendique 350 000 personnes dans les rues dans tout le pays, dont 50 000 sur le pavé parisien. La précédente journée du même genre, organisée le 5 février, avait obtenu une mobilisation similaire… sans l’appui de la CGT.

La manifestation de ce mardi était organisée non seulement par la centrale de Montreuil, mais également par FO, Solidaires, la FSU, ainsi que les syndicats étudiant et lycée Unef et UNL. Les syndicats pouvaient légitimement s’attendre à davantage de manifestants, alors que le grand débat national touchait à sa fin et que le mouvement des « gilets jaunes » est loin d’être terminé.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : grève

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook