Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moins de 730.000 euros d'impôts payés par Netflix en France en 2020





Le 4 Août 2021, par Olivier Sancerre

Avec son succès renforcé par la pandémie, on aurait pu penser que Netflix allait payer beaucoup d'impôts au titre de son exercice 2020. Mais pas du tout : la plateforme a réglé moins de 730.000 euros l'an dernier au fisc français…


Optimisation fiscale

Netflix a payé 728.033 euros d'impôts l'an dernier, selon des informations de Capital. Un chiffre qui parait ridicule, la plateforme de vidéo à la demande sur abonnement comptant plus de 8 millions d'abonnés dans l'Hexagone, d'après les estimations des analystes. Si l'entreprise avait réellement été imposée à hauteur de 31% de ses bénéfices, elle aurait dû payer au fisc des impôts de plusieurs dizaines de millions d'euros. On en est très loin, même si Netflix n'avait payé que 564.174 euros au titre de l'exercice 2019.

Pour payer aussi peu d'impôts en France, Netflix utilise une ficelle d'optimisation fiscale. La majorité du chiffre d'affaires généré grâce aux abonnements est en effet reversé à la filiale néerlandaise du groupe, Netflix International BV, qui supervise l'activité de la plateforme en dehors des États-Unis. Les Pays-Bas ont une fiscalité plus accueillante qu'en France. Dans l'Hexagone, Netflix a deux filiales, mais elles ne s'occupent que de marketing et de production de contenus : leurs chiffres d'affaires et leurs bénéfices sont sans commune mesure avec l'activité réelle de la plateforme.

Plus d'impôts en 2021

« Nous apportons des modifications à notre structure d’entreprise pour mieux refléter la croissance de nos activités en France », a néanmoins tenu à expliquer un porte-parole à Capital. Dans les faits, depuis le début de cette année, Netflix facture ses clients français en France, ce qui devrait augmenter les revenus générés dans l'Hexagone et par conséquent, les bénéfices. Il s'agit cependant uniquement des nouveaux clients, pas des abonnés existants.

À partir de cette année, Netflix devrait donc payer davantage d'impôts en France, comme ce sera le cas aussi en Espagne ou encore au Royaume-Uni, où la plateforme a pris la même décision. Dans l'Hexagone, l'entreprise paie aussi les 20% de TVA sur les services en ligne, sans oublier de verser 5,15% de son chiffre d'affaires au Centre national du cinéma (CNC).



Tags : netflix

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook