Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Multinationales américaines : 1 600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux





Le 12 Avril 2017, par

Les multinationales américaines savent parfaitement tirer les ficelles de l’optimisation fiscale pour éviter de payer trop d’impôts. L’ONG britannique Oxfam a fait les comptes : ces grands groupes cachent 1 600 milliards de dollars dans les paradis fiscaux.


Le rapport d’Oxfam met les 50 plus grandes entreprises américaines dans le même panier : toutes exploitent les facilités offertes par la toile des paradis fiscaux pour alléger leur imposition. Les « bons élèves », si on peut dire, n’est autre qu’Apple, le constructeur informatique créateur de l’iPhone. Le groupe basé à Cupertino, en Californie, stockerait plus de 200 milliards de dollars dans ces paradis fiscaux.

Les laboratoires Pfizer, avec 193 milliards de dollars cachés dans les paradis fiscaux, sont deuxième de ce classement, suivi par Microsoft avec 124 milliards. Les entreprises américaines ont une facilité octroyée par les autorités du pays : elles peuvent en effet conserver indéfiniment leurs avoirs à l’étranger sans en être imposable. Ce n’est que lors du rapatriement de ces bénéfices aux États-Unis qu’elles paient des taxes.

L’administration Trump veut d’ailleurs baisser le taux, actuellement de 35%, à 15%. Un incitatif qui devrait pousser ces multinationales à récupérer leur argent détenu en dehors du pays. En tout, les entreprises américaines détiennent 1 600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fiscalité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook