Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mutuelles : l’UFC annonce plus de 7% d’augmentation en 2023





Le 18 Janvier 2023, par Paolo Garoscio

Les complémentaires santé ne sont pas exemptes d’inflation. C’est ce que révèle une étude de l’UFC-Que Choisir publiée le 18 janvier 2023. Les augmentations du prix des contrats dépassent fortement le niveau d’inflation en 2022, qui s’est établi à moins de 6% en moyenne sur l’année selon l’Insee.


Plus de 7% de hausse pour les cotisations des mutuelles

L’enquête menée par l’UFC-Que Choisir, et dont les résultats ont été dévoilés mercredi 18 janvier 2023, s’est basée sur les avis d’échéance 2022 et 2023 des consommateurs. La comparaison entre les prix a dévoilé une augmentation de tarifs de 7,1%. C’est plus que l’inflation en France, qui a atteint plus de 6% en novembre 2022 mais est restée en-dessous de ce seuil sur l’ensemble de l’année 2022.

En valeur, ces augmentations représentent une hausse des cotisations de 126 euros sur l’année, précise l’UFC, soit 10,5 euros par mois. Mais tous les Français ne sont pas logés à la même enseigne. « 20% des consommateurs ont même subi une hausse supérieure à 240 euros », écrit l’association de défense des consommateurs dans son communiqué de presse.

De fortes hausses pour les leaders du marché

Selon l’analyse de l’UFC-Que Choisir, les trois leaders du marché des mutuelles en France, Harmonie Mutuelle, Malakoff Humanis et Axa France, ont même dépassé la moyenne. Respectivement, les assurés subissent une augmentation des prix de 9,1%, 7,2% et 9,7%. Néanmoins, les mutuelles semblent être celles qui ont le moins fait grimper leurs prix, +6,9% en moyenne en 2023, contre 9% pour les assureurs.

L’association déplore, outre les fortes augmentations, le manque de clarté des contrats. « L’analyse des avis d’échéance les plus communs met en évidence qu’aucun ne mentionne la hausse tarifaire en euros ou en pourcentage, une précision loin d’être anodine alors que ces contrats sont renouvelés chaque année par tacite reconduction », souligne-t-elle




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook