Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Néobanque : plus d'un million de comptes Nickel





Le 8 Septembre 2018, par

Le compte Nickel ressemble de plus en plus à une « success-story » dans le secteur des néobanques. Le service compte désormais plus d'un million de comptes ouverts, ce qui en ferait le cinquième réseau bancaire en France avec ses bureaux de tabac partenaires.


Le millionième compte Nickel a été ouvert le 22 août à Saint-Paul-lès-Dax, quatre ans et demi après le lancement de ce nouveau service bancaire, et un an après son achat (pour 200 millions d'euros) par BNP Paribas. Ouvrir un compte Nickel est simple, il suffit de se rendre chez un buraliste : l'ouverture demande quelques minutes et les frais de tenue de compte se limitent à 20 euros par an. Ce million de comptes positionnent Nickel derrière Boursorama (1,5 millions de clients), ING Direct et Fortuneo (400 000 clients estimés), Hello Bank! du même BNP Paribas (350 000) et Monabanq (310 000 clients).

Nickel a pour originalité de pouvoir s'ouvrir chez le buraliste près de chez soi. Ce qui permet au service d'annoncer qu'il est le « cinquième réseau bancaire » en France, avec ses 3 700 points de vente ! Un buraliste n'est certes pas une agence bancaire, même si la Fédération des buralistes envisage de mettre en place de nouveaux services bancaires. Pour donner un ordre d'idée, la Caisse d'Épargne compte 4 100 agences. Nickel a l'intention de passer devant d'ici la fin de l'année, en atteignant les 5 000 points de vente.

Nickel n'a pas de licence bancaire, ses services sont donc limités (l'entreprise bénéficie néanmoins d'un agrément d'établissement de paiement). Le service envisage d'accepter les dépôts de chèques une refonte de l'application mobile. En revanche, pas de crédit à la consommation ni d'épargne pour le moment. Nickel est particulièrement utilisé par les clients fichés à la Banque de France ; 65% des utilisateurs du service y versent de l'argent chaque mois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : banque

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook