Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix enregistre deux fois plus d'abonnés que prévu au premier trimestre





Le 21 Avril 2020, par La rédaction

Netflix est incontestablement une des entreprises à avoir su profiter de la situation actuelle. Le service de streaming a accueilli deux fois plus d'abonnés que ses prévisions au premier trimestre !


Les confinés se précipitent sur Netflix

Fin mars, Netflix comptait un total de 182 millions d'abonnés, dont 15,8 millions supplémentaires pour le seul premier trimestre. L'entreprise américaine avait prévu un apport de 7,2 millions « seulement », mais c'était avant l'épidémie du coronavirus et les mesures de confinement qui ont obligé des millions de personnes à rester chez elles… Et qui doivent trouver à s'occuper durant de longues journées. Netflix a logiquement été une planche de salut pour bon nombre de confinés. Le chiffre d'affaires pour les mois de janvier, février et mars s'établit lui à 5,77 milliards de dollars, contre 5,76 milliards estimés.

Néanmoins, le service de vidéo à la demande sur abonnement n'est pas dupe. Cette croissance exceptionnelle va se réduire au fur et à mesure que les pays sortent de leur confinement. La direction de l'entreprise s'attend ainsi à une baisse de la consultation de ses programmes et à une décélération de la croissance des abonnements. « Chez Netflix, nous savons notre chance de proposer un service qui est encore plus important pour les gens confinés chez eux », indique la lettre aux actionnaires. Tout en prévenant que la croissance actuelle n'est que temporaire.

Production sur pause

La crise sanitaire a un autre impact sur Netflix : la production de contenus est mise en pause. Or, c'est grâce à ses programmes exclusifs que la société attire les abonnés sur la durée. Malgré tout, le service se veut rassurant : de nouveaux titres vont arriver en 2020 et 2021, avec des séries complètes toujours prévues en mai, juin et juillet. Pour la suite, Netflix va devoir se battre contre des concurrents qui eux aussi, doivent enrichir sans cesse leurs catalogues.

En mars, le groupe mettait sur pied un fonds de 100 millions de dollars pour aider l'industrie et en particulier les salariés les moins protégés. Les équipes de ses productions continueront d'être payées pendant environ sept semaines le temps que le gouvernement américain prennent le relais. En France, Netflix a aussi donné un million d'euros à un fonds d'urgence pour les travailleurs de l'audiovisuel et du cinéma.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook