Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix met un terme au partage de comptes gratuit en France





Le 24 Mai 2023, par Aurélien Delacroix

Alors que le paysage du streaming s'intensifie avec la montée en puissance de TikTok et d'autres services comme Amazon Prime, Disney+ et HBO Max, Netflix prend des mesures pour limiter le partage de comptes entre ses abonnés. Ces actions s'inscrivent dans une stratégie visant à retrouver le chemin de la rentabilité.


Une approche agressive contre le partage de comptes

Netflix, le géant du streaming, est confronté à une concurrence croissante de plateformes sociales comme TikTok et d'autres services de streaming tels qu'Amazon Prime Video, Disney+ et HBO Max aux États-Unis. D'ici 2024, le temps moyen passé quotidiennement par les adultes américains sur TikTok pourrait dépasser celui passé sur Netflix. Pour se maintenir en tête, Netflix mise sur ses séries à succès (« The Crown », « Emily in Paris », « Stranger Things »…). Mais ce n'est pas suffisant.

Dans ce contexte concurrentiel, Netflix cherche à optimiser sa base d'abonnés. Depuis près d'un an, l'entreprise a testé et déployé une nouvelle politique visant à limiter le partage de comptes, qui s'est avérée efficace au Canada et en Amérique Latine. Cette nouvelle stratégie est désormais en place en France et dans une centaine de pays. Elle implique une augmentation de 5,99 euros par mois pour les abonnés français souhaitant partager leur compte avec un invité. Les utilisateurs peuvent opter pour cette augmentation ou inviter l'utilisateur partageant leur compte à souscrire à son propre abonnement, tout en conservant ses préférences de visionnage.

Vers une augmentation du nombre d'abonnés et des revenus

La fin du partage de comptes « gracieux » va certainement créer un appel d'air vers d'autres plateformes de streaming. Selon Greg Peters, co-directeur général de Netflix, cette nouvelle politique pourrait augmenter le nombre d'abonnés et les revenus de l'entreprise à long terme. Malgré le risque d'annulations initiales, l'entreprise est convaincue que les utilisateurs qui empruntaient précédemment des identifiants créeront leurs propres comptes, permettant à l'entreprise de regagner du terrain.

Parallèlement à cette stratégie, Netflix a introduit un abonnement moins cher avec publicités facturé 5,99 € par mois. Le succès est visiblement au rendez-vous, avec déjà près de 5 millions d'utilisateurs actifs mensuels. Cette offre pourrait justement être attrayante pour les utilisateurs perdant leur accès en raison des nouvelles restrictions de partage de comptes. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook