Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Netflix ouvre des bureaux à Paris et multiplie les productions françaises





Le 28 Septembre 2018, par

Netflix multiplie ses projets en France : 14 films, fictions et documentaires sont ainsi en préparation, et le géant américain de la vidéo à la demande sur demande ouvre un bureau à Paris.


Netflix, qui compte 3,5 millions d'abonnés en France, a bien l'intention de poursuivre ses investissements dans l'Hexagone. L'entreprise va ainsi ouvrir des bureaux parisiens dans le courant de l'année prochaine : une vingtaine de personnes y seront employées avec pour mission de renforcer les liens entre la France et Netflix et poursuivre le développement du service. Reed Hastings, le fondateur et patron de la société, était justement de passage à Paris pour annoncer la nouvelle et confirmer la production de nouveaux contenus.

Netflix a pour habitude (et parfois, pour obligation comme c'est le cas en France), de produire « local ». Plusieurs séries et films français ont été financés par l'entreprise depuis son lancement français, mais de nouveaux projets sont d'ores et déjà en cours de fabrication. C'est le cas d'« Osmosis », une série d'anticipation, qui sera mise en ligne au printemps prochain. Parmi les contenus les plus attendus, figure aussi « The Eddy », une série musicale du réalisateur de « La La Land », Damien Chazelle.

Parmi les nouveautés annoncées par Reed Hastings, on trouve trois séries dont « Vampires », adaptée du livre de Thierry Jonquet, trois films (en particulier « Paris est une fête » qui a été produit via un financement participatif), et un documentaire de Stéphane de Freitas, « À voix haute », sur des personnes qui ont décider de ne pas se résigner alors qu'elles sont victimes de violence.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Netflix

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook