Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Next 40 : le CAC 40 des start-up françaises qui changent le monde





Le 10 Janvier 2019, par François Lapierre

Comme il existe un CAC 40 des principales entreprises françaises cotées en Bourse, le gouvernement veut mettre en place le Next 40 : 40 start-up françaises à fort potentiel.


Le CES, plus grand salon de l’électronique grand public au monde, a ouvert ses portes à L’as Vegas ce lundi. Des centaines d’entreprises y présentent leurs innovations, dont beaucoup de françaises : le contingent hexagonal est en effet le deuxième plus important cette année. Il existe un label permettant de distinguer les start-up françaises : « French Tech ». Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État en charge du numérique, veut aller plus loin en mettant en place le Next 40.

Il s’agit de relever au sein de la French Tech les 40 entreprises les plus prometteuses. Mounir Mahjoubi a expliqué le principe au micro de BFM Business : « Ce sera un indice, déterminé par un jury indépendant, des 40 start-up françaises dont on considère qu'elles ont le plus fort potentiel, et de développement économique, et d'impact sur la planète et sur les humains ». Plusieurs start-up françaises sont aujourd’hui installées dans le paysage, elles « créent des filiales à travers le monde, et surtout on a des start-up qui changent la vie des gens ».

Le CES est un lieu d’exposition qui n’a pas d’équivalent dans le monde. C’est également un lieu où les entreprises peuvent discuter avec de potentiels investisseurs. 420 sociétés françaises y sont actuellement présentes, dont 300 start-up. Les membres du gouvernement ne s’y sont pas rendus cette année en raison du mouvement des « gilets jaunes ».



Tags : start-up

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook