Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nissan : Carlos Ghosn soupçonné de 300 millions d’euros de malversations





Le 10 Septembre 2019, par Paul Malo

Le grand audit interne réalisé par le constructeur automobile japonais Nissan charge encore une fois son ex redresseur.


27 millions de dollars pour deux résidences

Les choses ne s’arrangent décidément pas pour Carlos Ghosn, l’ex PDG de Renault-Nissan, toujours assigné à résidence au Japon : selon les premiers résultats du grand audit interne lancé chez Nissan, l’ex PDG pourrait se voir imputer pour 35 milliards de yens, soit près de 300 millions d'euros, de malversations.

Ainsi, selon cet audit dont les premiers résultats viennent d'être divulgués, Carlos Ghosn aurait utilisé 27 millions de dollars pour s’acheter ses résidences à  Rio de Janeiro (Brésil) et Beyrouth (Liban).



 

Des allégations sans fondement pour Carlos Ghosn

L'ancien PDG de Nissan  aurait par ailleurs octroyé un "contrat de consultante fictif" à sa soeur pour la somme de 750.000 dollars à sa sœur. Ses enfants auraient également fait usage des jets privés appartenant à la société Nissan.

Selon ses avocats, qui se sont exprimés au sujet de cet audit par voie de communiqué, Carlos Ghosn "va continuer à se battre farouchement contre les allégations sans fondement de Nissan".




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook