Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nissan pourrait se libérer de la tutelle de Renault





Le 11 Octobre 2022, par Olivier Sancerre

L'Alliance Renault-Nissan pourrait bien être à l'aube d'une restructuration. Le groupe français voudrait que le constructeur japonais investisse dans sa nouvelle filiale regroupant ses activités électriques. En échange de quoi, Nissan gagnerait davantage de liberté.


Ampère, le nouveau grand projet de Renault

Depuis la fin de l'ère Carlos Ghosn, arrêté au Japon pour malversations puis réfugié au Liban, l'alliance entre Renaut et Nissan a du plomb dans l'aile. Pour la relancer, les deux partenaires discutent d'un changement capitalistique profond : Nissan rejoindrait Ampère, la future filiale gérant toutes les activités électriques du groupe français. En échange, Renault accepterait de baisser sa part dans le capital de Nissan, elle passerait de 43% à 15%.

Ce faisant, Renault abandonnerait sa position de premier actionnaire de Nissan, mais il gagnerait des technologies et des brevets indispensables pour la poursuite de sa stratégie du tout-électrique. En parallèle, le constructeur français créerait Horse, regroupant les activités liées aux moteurs thermiques. 

Rééquilibrer les relations entre Renault et Nissan

Si Ampère a vocation à rester entre les mains de Renault, ce ne sera pas le cas de Horse, qui compterait à son capital Geely, le constructeur chinois, et la compagnie pétrolière Aramco. Selon le communiqué commun de Renault et de Nissan, ce dernier voit dans cette participation à Ampère « une des étapes stratégiques de son plan Nissan Ambition 2030 ». Cela permettrait surtout de rééquilibrer les relations entre les deux partenaires.

Bien que Renault ait aidé Nissan à se redresser au début des années 2000, désormais l'élève a dépassé le maître. Nissan cherche depuis à se défaire de cette tutelle, sachant que l'entreprise possède 15% de Renault, mais sans droit de vote. Le gouvernement français, qui possède 15% de Renault, ne s'opposerait plus à cette émancipation de Nissan.



Tags : renault

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook