Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouveau directeur général chez Volkswagen





Le 10 Juin 2020, par La rédaction

Changement de garde chez Volkswagen. Le géant automobile allemand sera dirigé à partir du 1er juillet par Ralf Brandstätter, en remplacement d'Herbert Diess.


Nombreux défis pour Ralf Brandstätter

Le groupe Volkswagen se dote d'un nouveau directeur général, alors que la réputation du constructeur demeure entachée par le scandale du dieselgate, que la crise sanitaire du coronavirus oblige les industriels à relancer prudemment leur production (quitte à supprimer des emplois), et que la transition vers des motorisations plus douces pour l'environnement est une nécessité. De sacrés défis que devra relever Ralf Brandstätter, qui prend la place d'Herbert Diess au poste de directeur général à compter du 1er juillet. La décision a été confirmée par le conseil d'administration de l'entreprise.

Ralf Brandstätter est issu du sérail : il exerce en effet le rôle de directeur des achats. Autant dire qu'il connaît bien la maison Volkswagen et qu'à cet égard, la transition devrait se dérouler en toute quiétude. Quant à son prédécesseur, il reste dans le groupe : il devient en effet président de Volkswagen, un poste qui va lui permettre de se concentrer davantage sur ses tâches à la tête du groupe et de la marque « dans cette phase de transformation de l'industrie automobile ». Pour exercer ses nouvelles fonctions, Herbert Diess disposera de « plus d'espace libre ». De fait, il ne conserve que la présidence de l'entreprise, qu'il cumulait auparavant avec le poste de directeur général.

Erreurs de gestion

Les dirigeants de Volkswagen lui reprocheraient des erreurs de gestion, notamment pour les Golf 8 et ID.3, deux véhicules très importants pour la stratégie du constructeur et qui ont souffert de problèmes logiciels. Son plan pour les voitures électriques et autonomes (un investissement de 34 milliards d'euros), ainsi que pour les batteries électriques (50 milliards) a également été critiqué en raison des réductions de coûts qu'il engendre.

Il reviendra à Ralf Brandstätter de remettre de l'ordre dans le groupe. Le dirigeant a rejoint Volkswagen en 1993 ; il est devenu directeur des achats il y a deux ans. Changement de garde donc, mais dans la continuité : le géant allemand va continuer à suivre sa route, même si le nouveau directeur général ne manquera pas de travail pour asseoir son autorité.



Tags : Volkswagen

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook