Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nouvelles mesures d'économies en vue pour Air France





Le 30 Mars 2021, par La rédaction

Air France ne voit toujours pas le bout de la crise sanitaire. La compagnie aérienne pourrait annoncer de nouvelles mesures d'économies, en baissant la rémunération des salariés.


Le 13e mois pris en charge par l'État

Avec une perte de 7,1 milliards d'euros l'an dernier, Air France est loin d'être sorti d'affaire malgré l'aide de l'État qui a apporté 7 milliards d'euros sur la table, et assure vouloir continuer son soutien envers la compagnie aérienne. L'été dernier, l'entreprise lançait un plan de départs volontaires prévoyant la suppression de 7.850 postes ainsi qu'une restructuration lourde de la société. Par ailleurs, l'aide de l'État français a été soumis à plusieurs obligations : amélioration de la rentabilité, amélioration aussi de l'impact environnemental du groupe, ainsi que la modération salariale. Autrement dit, aucune augmentation de salaire.

Les salaires, c'est précisément là où Air France veut porter son nouvel effort d'économies, selon les syndicats. La direction voudraient intégrer le 13e mois dans le salaire de base, afin que ce soit l'État qui prenne en charge la prime de fin d'année via le dispositif d'activité partielle. Les pouvoirs publics prennent en charge 84 % du salaire net des salariés dont l'activité est sur pause suite à la mise en place des mesures de confinement et de restriction.

Des jours de congés en moins

Il reviendrait donc à l'État de payer le 13e mois des collaborateurs d'Air France. Il est d'ores et déjà intégré au salaire de base de certains salariés, notamment les mieux payés de l'entreprise (dont les pilotes). À l'heure actuelle, la direction n'a pas confirmé cette information relayée par La Tribune. Mais elle ferait bien partie des mesures envisagées pour réaliser de nouvelles économies.

Ce n'est pas tout. Air France pourrait aussi supprimer plusieurs jours de congés : trois pour les personnels au sol, quatre pour les navigants. Il s'agirait de mesures temporaires qui cesseraient à la fin de la crise sanitaire et à la reprise du trafic aérien… Qui pourrait mettre plusieurs années avant de s'en remettre.



Tags : Air France

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook