Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Numericable n’augmentera pas son offre sur SFR





Le 24 Mars 2014, par

La guerre des télécoms semblait terminée avec l’entrée en négociations exclusives entre Numericable et Vivendi pour le rachat de SFR. Mais non, le 20 mars 2014 voilà que Bouygues Telecom remue encore un peu les cartes et fait une offre de près de 2 milliards supérieure à l’ancienne. Une offre qui a tous les atouts pour plaire à Vivendi mais que le groupe ne peut pas examiner pour l’instant.


cc/flickr/quotitek
cc/flickr/quotitek
Numericable et Vivendi sont en négociations exclusives jusqu’au 4 avril 2014. Pendant ce temps, le groupe qui vend SFR n’a pas le droit de regarder les offres des concurrents. Mais seulement pendant ce temps, car après tout est permis.

Ce n’est pas pour rien que Patrick Drahi, propriétaire de Numericable via sa holding luxembourgeoise Altice, veut absolument réussir à faire signer quelque chose à Vivendi avant le 4 avril 2014. L’offre de Bouygues Telecom étant valable jusqu’au 8 avril, si rien n’est signé avant la date butoir qui clos les négociations exclusives, Vivendi aura tout le loisir de se pencher sur l’offre de Bouygues Telecom.

Or, l’offre de Bouygues a tout pour plaire, notamment au niveau de la part en numéraire supérieure de pas moins de 1,4 milliards d’euros à l’offre de Numericable. D’autant plus que le câblo-opérateur a déclaré qu’il n’allait pas jouer le jeu de Bouygues et n’allait pas augmenter à nouveau son offre.

En effet, ce dimanche 23 mars 2014, le Wall Street Journal rapporte les propos d’une source proche du dossier SFR – Numericable qui aurait déclaré que « L'offre d'Altice a été sélectionnée en prenant en compte tous les critères du conseil de surveillance de Vivendi; ces mêmes critères n'ont pas changé ».

Toutefois, Patrick Drahi avait déjà relevé son offre le 14 mars 2014 après avoir déclaré qu’il n’allait pas la relever. Tout n’est pas encore joué donc.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook