Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

OCDE : baisse de la prévision de la croissance mondiale





Le 22 Novembre 2018, par La rédaction

La croissance mondiale montre des signes de fatigue. L’OCDE l’a revu à la baisse pour l’année prochaine, où elle devrait se fixer à 3,5%. Pas de changement en revanche pour 2018.


La croissance mondiale montre des signes de nervosité, selon l’OCDE qui, pour la deuxième fois en deux mois, revoit sa prévision pour 2019 à la baisse. Au lieu de 3,9% l’année prochaine, la progression du PIB mondial devrait se situer autour de 3,5%. Pour 2018 par contre, la croissance mondiale ne change pas : elle va s’établir à 3,7% (l’OCDE l’avait baissé de 0,1 point en septembre). Ce ralentissement prévu de l’économie devrait pousser les États à se préparer à faire face à des temps « plus difficiles », prévient l’organisation.

L’économie mondiale est en phase d’atterrissage, explique encore l’OCDE, reste à savoir si celui-ci sera doux… ou brutal. Le prévoir est un exercice particulièrement difficile, convient l’institution, qui relève néanmoins trois points noirs : la guerre commerciale qui fait de plus en plus rage, notamment entre les États-Unis et la Chine ; la hausse des taux d’intérêt américains ; le ralentissement de l’économie en Chine. La meilleure réaction face à cette baisse de rythme, c’est de « renforcer la coopération » entre États, selon l’OCDE. Dans un contexte du chacun pour soi où le multilatéralisme n’est plus à la mode, cela ressemble à un vœu pieux.

Si la croissance américaine devrait rester forte en 2018 et 2019 (avec respectivement 2,9% et 2,7%), l’organisation prévoit un ralentissement dans la zone euro, de 1,9% pour cette année et 1,8% l’an prochain. La France et l’Allemagne afficheront le même taux de croissance, 1,6%, pour 2018 et 2019. Pas de changement pour la prévision française, par contre pour l’Allemagne cette estimation a été abaissée de 0,2 point pour l’année prochaine.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook