Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Optimisation fiscale : Fiat et Starbucks vont devoir payer





Le 21 Octobre 2015, par

Les Pays-Bas et le Luxembourg ont accordé des largesses fiscales trop importantes à deux multinationales installées sur leur territoire, a jugé la Commission européenne au terme d'une année d'enquête.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces avantages fiscaux, utilisés pour appâter Starbucks aux Pays-Bas et Fiat Chrysler Automobiles au Luxembourg, sont « illégaux » d'après les fins limiers de la Commission européenne. Celle-ci réclame aux deux pays d'exiger de ces entreprises le versement de respectivement 20 et 30 millions d'euros. Des sommes qui correspondent aux montants que ces deux sociétés auraient dû verser aux administrations fiscales hollandaise et luxembourgeoise si tout le monde avait joué le jeu d'une imposition juste.

Le régulateur de l'Union sanctionne ici aussi bien le dumping social entre les pays de l'UE, qui font assaut de cadeaux fiscaux en tout genre pour attirer les sièges des plus grandes entreprises, que la cupidité de ces mêmes sociétés : celles-ci jouent volontiers de leurs forces pour plier un État à leur volonté. 

Les pratiques d'optimisation fiscale sont un sport pratiqué par les multinationales, qui consiste à payer le moins possible de taxes et d'impôts. Elles sont de moins en moins tolérées par des États dont les caisses sont de plus en plus vides, c'est pourquoi l'Union européenne a lancé une campagne contre l'optimisation et l'évasion fiscale. La Commission n'en a d'ailleurs pas terminé, puisque Apple, Amazon et MacDonald's sont également ciblés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook