Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Optimisation fiscale : un manque à gagner de 4,6 milliards d'euros





Le 19 Novembre 2019, par François Lapierre

L'optimisation fiscale pratiquée par les grandes entreprises représentent un manque à gagner conséquent pour la France. Selon le Conseil d'analyse économique, ce sont 4,6 milliards d'euros qui échappent au fisc français.


Des stratégies pour éviter l'imposition

Les multinationales sont des spécialistes des stratégies d'évitement fiscal, leur objectif étant de tirer profit de toutes les chausse-trappes des systèmes d'imposition des États pour payer le moins d'impôt possible. Selon le Conseil d'analyse économique (CAE), un organisme qui dépend du Premier ministre, le manque à gagner pour les caisses publiques françaises s'établit à au moins 4,6 milliards d'euros. Ces recettes fiscales représentent une estimation « conservatrice », selon le CAE. Dans les faits, la somme pourrait donc être bien plus élevée…

Pour calculer le manque à gagner fiscal dû à l'évitement fiscal des grandes entreprises, le CAE a pris en compte l'impôt sur les bénéfices réglé par les multinationales françaises et étrangères qui ont une activité en France. Les économistes ont séparé les grandes entreprises qui transfèrent une partie de leurs bénéfices dans un paradis fiscal. 

Un important manque à gagner pour les caisses publiques

Les multinationales françaises qui ont une filiale dans un paradis fiscal affichent un taux d'imposition 26% moins élevé que celui qui touche une grande entreprise similaire mais qui ne transfère pas ses bénéfices dans un paradis fiscal. En termes numéraires, cela représente 3,3 milliards d'euros qui échappe au fisc… Pour ce qui concerne les multinationales étrangères présentes dans l'Hexagone, le taux d'imposition est 17% moins élevé, soit 1,3 milliard d'euros de manque à gagner.

Ces chiffres vont alimenter les discussions en cours actuellement concernant une taxation mondiale des grands groupes et plus largement, de nouvelles règles en matière de fiscalité. Un projet est en train de se mettre en place au sein de l'OCDE, avec de bonnes chances d'aboutir. La France a mis en place une taxe sur le chiffre d'affaires des multinationales du numérique, une initiative suivie par d'autres pays.



Tags : fisc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook