Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Orange va-t-elle mettre la main sur Bouygues Telecom ?





Le 5 Juin 2014, par

Après la fusion entre SFR et Numericable la question des achats entre opérateurs s’est un peu tassée, surpassée par la question du rachat de la branche énergie d’Alstom par General Electric ou Siemens. Mais la question revient au goût du jour avec de nouvelles rumeurs qui prêtent à l’opérateur historique Orange une volonté de se rapproche de l’opérateur de Martin Bouygues.


cc/flickr/tjeerd
cc/flickr/tjeerd
Malgré ses efforts, en avril 2014 Martin Bouygues n’avait pas réussi à mettre la main sur son concurrent SFR mis en vente par Vivendi. Le groupe français avait en effet préféré l’offre du câblo-opérateur Numericable, détenu par la holding luxembourgeoise Altice de Patrick Drahi. Une décision qui n’avait, à l’époque, que très peu plu au gouvernement.
 
Bouygues Telecom a donc commencé à se tourner vers d’autres options et, surtout, a changé de camp. De potentiel acheteur, l’opérateur est devenu l’entité à acheter. Et selon Reuters, qui cite des sources proches d’Orange, l’opérateur historique serait intéressé par un rapprochement entre les deux entreprises des télécoms.
 
Les discussions ne seraient qu’à leur début mais ce qui est sûr est qu’Orange a déjà trouvé les banques qui devraient s’occuper du dossier préliminaire : la banque Lazard et Crédit Suisse. Un montant théorique pour l’opération aurait également été annoncé : le rachat pourrait représenter plus de 6 milliards d’euros. De son côté, sur le dossier, Bouygues Telecom aurait mandaté la banque d’affaires Rotschild.
 
Toutefois, rien n’est encore sûr et, selon les sources de Reuters, « les deux parties ne négocient pas activement pour le moment » tout en concédant que « les discussions sont toutefois réelles ». Réelles, certes, mais elles pourraient ne déboucher sur rien.
 
Ce qui intéresse Orange, sans doute, c’est le réseau 4G de Bouygues Telecom, le plus déployé de France. Bouygues avait pu déployer rapidement son réseau pour le très haut débit mobile après avoir obtenu de l’Arcep, le régulateur des télécoms, l’autorisation de recycler la bande de fréquences de 800Mhz, initialement destinée à la 2G aujourd’hui désuète, en bande de fréquences pour la 4G.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook