Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Organiser le transport, c'est un métier





Le 22 Novembre 2018, par Mercier

Depuis que le commerce de biens de consommation a pris son essor durant la seconde moitié du vingtième siècle, il n’a cessé de se développer, jusqu’à prendre aujourd’hui une dimension continentale, mais aussi internationale.


Des professionnels du transport de marchandises sont donc à l’œuvre un peu partout dans le monde pour répondre à cette exigence. Ils sont présents dans tout le processus d’acheminement des produits finis, depuis leur emballage en début de chaîne et jusqu’à la dernière phase, celle de leur livraison des produits auprès de ceux qui vont les commercialiser. En tant qu’industriel ou que fabricant, il faut donc choisir celui qui convient le mieux aux marchandises que l’on souhaite diffuser sur son marché.

Le conditionnement des marchandises

Désormais, avec les boutiques en ligne, le transport se développe d’autant plus que les consommateurs n’ont plus besoin de se déplacer et qu’il faut aller à eux. Depuis leur lieu de production, les biens de consommation doivent être d’abord acheminés vers l’entreprise qui les leur vend. Il faut donc d’abord les conditionner dans des emballages spécifiques, portant le logo et le slogan de la marque. Ensuite ces paquets sont transportés dans des entrepôts où ils sont installés sur palettes, destinées à être placées dans les remorques des camions qui vont devoir les transporter vers leur lieu de commercialisation. Cela nécessite un savoir-faire particulier, que de préparer ainsi tous types de marchandises de façon qu’elles soient en bon état à l’arrivée. Or chaque typologie de biens nécessite une prise en charge particulière en matière de logistique et une entreprise qui prend cette partie du travail en charge se doit d’être scrupuleuse.

Des professionnels à notre service

Les professionnels qui ont besoin des services d’un affréteur routier qualifié dans un domaine particulier ont tout le loisir de se renseigner en ligne pour trouver le meilleur. Il faut pour cela que ces entreprises qui ont besoin de prestations en matière de transport regardent en détail tous les tenants et les aboutissants des prestations qu’un affréteur propose, parce qu’il en va de leur commerce lui-même, tout simplement. Pour elles, faire appel à un transporteur est une partie intégrante de leurs affaires. Avec lui, elles mettent en place des processus de prise en charge des marchandises qu’elles produisent, définissent les points de départ et d’arrivée ainsi que toutes les conditions dans lesquelles est opéré le transport par la route. Grâce aux outils numériques, il est aussi possible pour un commerçant de savoir précisément où se trouve sa marchandise en cours de route, grâce à des logiciels de suivi.

La sécurité au cœur du transport

Or pour qu’une entreprise soit pleinement rassurée par un transporteur qui prend en charge ses produits, il est important que celui-ci puisse assurer au maximum la sécurité des biens transportés , tant durant le trajet que pendant les temps de pause, obligatoires pour tout chauffeur routier en France. C’est l’un des éléments cruciaux sur lesquels se base une relation de confiance. En fonction de son budget, la société qui doit envoyer ses marchandises négocie donc en amont les conditions de transport, pour que tout soit fait en corrélation avec ses besoins, ses moyens tout comme les possibilités de l’affréteur qu’elle a choisi. Or cela doit absolument prendre en considération tout ce qui a trait à la sécurité des biens qui sont transportés.

Article proposé par : Mercier
 
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook