Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

PAC : grosse amende en vue pour la France





Le 4 Juin 2014, par

Un logiciel mal adapté pourrait coûter à la France 3,6 milliards d'euros. Bruxelles fait les gros yeux à Paris pour une histoire rocambolesque liée à la PAC.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La France est la principale bénéficiaire des retombées de la Politique agricole commune (PAC). Bon an mal an, les agriculteurs du pays reçoivent 10 milliards d'euros. Pour calculer ces sommes liées à la surface des terrains et à la nature de l'exploitation, ils utilisent un logiciel spécifique leur permettant de mesurer ces données. Seul hic : le logiciel en question ne serait pas très fiable, à en croire la Commission européenne qui a recensé de nombreuses erreurs de calculs; l'application en question ne serait en fait pas adaptée pour la tâche…
 
Tous les ans, la France doit reverser à Bruxelles des amendes liées à des erreurs de versement, voire des fraudes. Généralement, cela se compte en dizaine de millions d'euros — en 2013, cette somme avait été de 46 millions, un montant soutenable par les caisses de l'État.
 
Sauf que cette histoire de logiciel inadapté risque de coûter beaucoup plus cher. L'amende, qui recouvre les années 2014 et 2015, pourrait représenter entre 406 millions et 1,8 milliard d'euros… par an. Au pire, on parle donc d'une amende de 3,6 milliards d'euros ! Autant dire qu'on ne se montre pas très chaud du côté du ministère de l'Économie et des Finances pour régler cette somme. Au contraire, Michel Sapin a indiqué que des négociations étaient en cours entre Paris et Bruxelles pour revoir la douloureuse à la baisse.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook