Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pacte de Responsabilité : 300 000 emplois à la clé au maximum





Le 25 Février 2014, par

Le Haut conseil au financement de la protection sociale a publié ce mardi 25 février 2014 une étude concernant l’impact des réductions d’impôts accordées aux entreprises françaises dans le cadre du Pacte de Responsabilité voulu par François Hollande pour relancer l’emploi et la compétitivité du pays. Loin du million d’emplois estimés par Pierre Gattaz, pour l’instant le Pacte ne permettrait la création que de 300 000 emplois.


cc/flickr/Guillaume Cattiaux
cc/flickr/Guillaume Cattiaux
Actuellement, le gouvernement envisage une réduction des charges des entreprises pour une somme globale de 10 milliards d’euros, soit 6 fois moins que ce que demandait Pierre Gattaz, président du Medef, pour la création d’un million d’emplois. Mais l’impact d’une telle mesure n’est heureusement pas 6 fois inférieur à ce que promettait le Medef.

Selon les simulations macroéconomiques réalisées par le Haut Conseil au financement de la protection sociale, le HCFiPS, entre 220 000 et 300 000 emplois pourraient naître de l’allègement des charges si cet allègement se concentre sur les salaires les plus bas. Pour le Haut Conseil, si l’allègement des charges est uniforme, l’impact du Pacte de Responsabilité serait bien inférieur, environ 160 000 emplois de moins.

En comparaison, le CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) qui a une dotation de près de 20 milliards d’euros devrait, selon les espoirs du gouvernement, créer quelques 300 000 emplois en cinq ans. Un impact identique sur l’emploi que le Pacte de Responsabilité, donc, mais pour deux fois plus cher.

Toutefois, le HCFiPS met l’accent sur la nécessité de compenser les pertes liées à la réduction des charges pour les entreprises, des pertes qui pourraient être compensées par la mise en place d’une Contribution Socale Généralisée (CSG) progressive au niveau des revenus d’activité.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook