Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pacte de responsabilité et décalage d'un allégement : Pierre Gattaz gronde





Le 15 Septembre 2015, par

C'était à prévoir. La rumeur selon laquelle le gouvernement souhaiterait décaler de trois mois un nouvel allégement dans le cadre du pacte de responsabilité a fait bondir le patron des patrons, Pierre Gattaz.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le président du Medef n'y va pas par quatre chemins pour vilipender ce bruit de couloir. Il se dit « très en colère » qu'on puisse seulement imaginer  « qu'on va encore décaler de trois mois les mesures 2016 du pacte de responsabilité ». Ce décalage, qui repousserait au 1er avril un allègement sur les cotisations patronales dues sur les salaires compris entre 1,6 et 3,5 Smic, doit pourtant faire économiser 1 milliard d'euros aux finances publiques.

La mesure, sur l'année entière, représente un coût de 4,5 milliards d'euros. Il ne s'agit pour le moment que d'une rumeur évoquée par le quotidien Les Echos et si Bercy refuse de la confirmer, cette indiscrétion a tout l'air d'un ballon d'essai lancé mine de rien pour tâter le terrain. Du côté des patrons, c'est niet.

« Aujourd'hui, la confiance est très précaire, elle se construit semaine après semaine, jour après jour, mois après mois  », a déclaré Pierre Gattaz, qui estime qu'il s'agirait d'un mauvais signal envoyé aux entreprises. Si le gouvernement cherche à économiser ce milliard, il conseille à l'État d'aller creuser du côté des « 1 200 milliards de dépenses annuelles ».

Rappelons que le pacte de responsabilité est un « paquet » qui accorde 41 milliards d'euros sur trois ans aux entreprises.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook