Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Paris, Nice, Lyon... Ikea à la conquête des centres-villes





Le 28 Janvier 2019, par Anne Poirier

Le point de vente qui ouvrira ses portes à Paris le 6 mai prochain s'inscrit dans la stratégie du groupe suédois pour se rapprocher de ses clients.


En optant pour les centres-villes, Ikea joue la carte de la proximité

L'ouverture d'un magasin, à la Madeleine, en plein Paris, était devenue une priorité pour le géant suédois, qui s'interroge sur son avenir. Alors que la quasi-totalité de ses 367 magasins sont situés en périphérie des villes du monde entier et que sa présence est encore très faible sur Internet, l'enseigne n'était plus sur les bons rails. Ceux de la proximité urbaine. Fin novembre 2018, le groupe annonçait donc un grand plan de transformation, visant à adopter « une nouvelle approche des villes ». Alors que le secteur de la distribution se transforme à un niveau et à un rythme jamais vus auparavant, Jesper Brodin, PDG d'Ingka Group, holding du groupe, entend multiplier les mini-points de vente. Un concept déjà testé à Madrid ou Hambourg, en se focalisant sur une famille de produits.

Outre la Madeleine, où l'offre sera adaptée aux besoins des Parisiens qui cherchent des solutions pour des appartements de 45 m2, Ikea ouvrira de plus petits points de vente à Lyon en septembre 2020 et Nice en 2021, mieux desservis par les transports et intégrés dans la ville. Mais l'enseigne veut aussi mailler plus finement encore le territoire. Elle mise sur son partenariat avec Mondial Relay pour développer des relais où les clients pourront récupérer leurs petits colis commandés sur Internet, ainsi que sur l'ouverture d'une centaine de points de retrait dans l'Hexagone, pour les paquets plus encombrants.



 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook