Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Paris : les meublés touristiques dans le collimateur de la Mairie





Le 21 Mai 2015, par

Si les 4e et 6e arrondissements de Paris sont les seuls à avoir perdu des habitants ces derniers temps, et si les loyers y sont si élevés, c’est en partie à cause des meublés touristiques loués via Airbnb.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
C’est du moins ce qu’on peut en conclure au vu des nombreux contrôles qui ont lieu dans le quartier du Marais par les services de l’adjoint au logement de Paris, Ian Brossat. Pour lui, il est inadmissible que des multipropriétaires louent des résidences secondaires « à prix fort » aux touristes. Ces propriétaires peuvent ainsi générer en quelques jours l’équivalent d’un mois de loyer, ce qui contribue à la cherté des prix dans ces deux arrondissements.

Les contrôleurs de la Mairie, une vingtaine de personnes, sont à la tâche depuis mercredi 20 mai pour taper aux portes des appartements de 80 immeubles répartis dans 13 rues. Les propriétaires repérés à louer leurs meublés à des touristes sont vivement invités à proposer leurs biens à la location traditionnelle, ou à respecter la règle dite de compensation : ils doivent convertir une surface équivalente de bureau ou de commerce en logement, compensant la surface louée aux touristes.

Cette compensation doit se réaliser dans le même arrondissement que le meublé loué : les propriétaires avaient pris l’habitude de mettre sur le marché de la location des appartements dans les quartiers au nord de la capitale…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : airbnb

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook