Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pas de coup de pouce pour le Smic





Le 17 Décembre 2017, par

C'est désormais officiel : il n'y aura pas de « coup de pouce » pour le Smic en début d'année. Le salaire minimum augmentera certes, mais uniquement de la hausse automatique prévue par la formule légale.


Le Smic va donc augmenter à partir du 1er janvier 2018, de 1,24%. Le ministère du Travail l'a confirmé ce vendredi 15 décembre, mais pas question de coup de pouce. Cette revalorisation correspond à la formule légale qui permet d'établir l'évolution du salaire minimum. Ni plus, ni moins. Ce faisant, le gouvernement fait sienne la proposition d'un groupe d'économistes qui, la semaine dernière, recommandait aux autorités d'éviter tout coup de pouce supplémentaire.

La réflexion de ces experts était la suivante : toute hausse trop importante du Smic pouvait fragiliser l'économie française. Pas de risque donc avec cette hausse qui correspond à la formule standard. Le gouvernement n'a cependant pas indiqué s'il comptait supprimer à l'avenir cette règle de l'indexation obligatoire. Dans le détail, cette hausse représente 35 euros net par mois, ou encore 428 euros par an pour une personne travaillant à temps plein.

Le salaire minimum interprofessionnel s'établit à 9,88 euros brut de l'heure (actuellement, il est de 9,76 euros). Sur le mois, pour un temps plein de 35 heures par semaine, cela revient à 1 498 euros brut, contre 1 480 euros actuellement. Le ministère, dans son communiqué, explique que couplé à la baisse des cotisations salariales (en deux fois l'année prochaine), cette revalorisation représente 20 euros par mois de janvier à septembre, puis 35 euros à partir du 1er octobre pour un temps plein. « Au total, la hausse sur l'année sera de 285 euros ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smic

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook