Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Péages : l'Autorité de la concurrence mène l'enquête sur les hausses des tarifs





Le 4 Décembre 2013, par

Les sociétés concessionnaires des autoroutes sont dans le collimateur de l'Autorité de la concurrence. L'institution va analyser la hausse du prix des péages, qui a tendance à augmenter plus vite que l'inflation.


Péages : l'Autorité de la concurrence mène l'enquête sur les hausses des tarifs
De fait, entre 2009 et 2012, les péages sur certains tronçons d'autoroute ont augmenté de 1,8 à 2,2% par an, tandis que l'inflation s'établit sur ces quatre années à une moyenne de 1,4%. La Cour des comptes, en juillet dernier, s'alarmait de ces hausses qui vont à l'encontre de « la règle originelle de la concession ».
 
Si la hausse des prix au-delà de l'inflation peut se justifier dans le cadre du financement des investissements lourds, en aucun cas il ne s'agit de taxer les automobilistes afin de financer les dépenses d'exploitation des concessionnaires. La construction des autoroutes à péage se réalise via des emprunts remboursés par les recettes de ces mêmes péages, à hauteur de 40%.
 
C'est l'Assemblée nationale qui a saisi l'Autorité de la concurrence afin qu'elle mène l'enquête sur ces pratiques de hausse.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook