Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pierre Gattaz : les minorités qui bloquent le pays sont des « terroristes »





Le 30 Mai 2016, par

Pierre Gattaz, le président du Medef, n’a pas de mots assez durs pour qualifier le mouvement de contestation contre la loi El Khmori. Dans une interview au Monde, le patron des patrons charge la CGT et Philippe Martinez, secrétaire général de la centrale syndicale.


La CGT est « à la dérive », décrit Pierre Gattaz. Elle « bafoue les lois républicaines » en se radicalisant. « Pour moi, le sigle CGT est égal à chômage ». Le dialogue social dans les entreprises ne peut plus être « mposé avec des partenaires qui ont un tel comportement ou de telles idéologies ». La CGT et FO sont visés, mais pas la CFDT qui se montre plus ouverte sur ces questions.

Le mouvement d’opposition à la loi Travail est mauvais pour le pays, estime Gattaz en substance. « Le pays n’a pas besoin de cela. Ces blocages, qui sont la plupart du temps illégaux, vont créer du chômage. C’est pourquoi nous demandons le retour de l’Etat de droit ». Le patron du Medef qualifie ceux qui bloquent les entreprises et le pays de « voyous, comme des terroristes », rien de moins.

« Quand le syndicat du livre-CGT empêche la parution de quotidiens au motif que ceux-ci ont refusé de publier le tract de monsieur Martinez, il me semble que l’on est dans une dictature stalinienne », déclare-t-il après le blocage par la CGT de la parution des quotidiens nationaux la semaine dernière.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : medef

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook