Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plainte de quatre compagnies aériennes contre la France





Le 24 Juillet 2018, par

Du rififi dans le ciel européen et singulièrement français. Quatre compagnies aériennes ont porté plainte contre la France en raison de la fréquence des grèves des contrôleurs aériens.


Les contrôleurs aériens français sont ceux qui se mettent le plus souvent en grève en Europe. Les mouvements sociaux dans le secteur ont été quatre fois plus fréquents en France sur les trois derniers mois, que durant la même période en 2017. Et durant ces épisodes d’arrêt de travail, le survol du territoire français est interdit. C’est ce que conteste quatre importantes compagnies aériennes européennes : IAG, EasyJet, Ryanair et Wizz Air ont porté plainte contre la France auprès de l’Union européenne. Selon ces transporteurs, il s’agit là d’une restriction au principe de liberté de mouvement dans l’Union européenne.

Dans le communiqué commun des quatre entreprises, Ryanair explique que le survol de la Grèce et de l’Italie demeure possible lorsque les contrôleurs aériens de ces pays sont en grève. « Pourquoi la France ne fait-elle pas pareil ? », s’insurge Michael O’Leary, le directeur général de la compagnie. Les clients français sont pénalisés bien sûr par l’interdiction de survol du territoire pendant les grèves des contrôleurs ; tous les passagers des lignes traversant la France sont concernés. Et la position du pays au sein de l’Europe fait qu’il est compliqué de l’éviter.

Ryanair, qui a décidément la dent dure contre les contrôleurs hexagonaux, estime ainsi que ces derniers sont la « pire nuisance » que l’entreprise ait eu à subir au dernier trimestre. Plus globalement, ce sont 16 000 vols qui ont été perturbés en raison des grèves des contrôleurs aériens français sur les six premiers mois, soit 2 millions de passagers selon les chiffres d’Eurocontrol. Ryanair propose la mise en place d’un organisme en charge de contrôler le ciel aérien européen lors des épisodes de grèves des contrôleurs nationaux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook