Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plan d’Épargne Avenir Climat (PEAC) : une opportunité pour les jeunes épargnants ?





Le 17 Juin 2024, par Paolo Garoscio

Lancé le 1er juillet 2024, le Plan d’Épargne Avenir Climat (PEAC) est une nouvelle offre bancaire réglementée pour encourager l’épargne chez les jeunes tout en soutenant des projets environnementaux. Conçu dans le cadre de la loi sur l’industrie verte adoptée en octobre 2023, le PEAC vise à financer des projets bas carbone, contribuant ainsi à la transition écologique.


Un livret exclusivement dédié aux jeunes

Le PEAC est spécifiquement destiné aux jeunes de moins de 21 ans. Son objectif principal est de promouvoir l’épargne dès le plus jeune âge, en offrant un moyen de financer des projets écologiques sur le long terme. Une personne ne peut disposer que d’un seul plan, et l’épargne doit être bloquée pendant au moins cinq ans, jusqu’à ce que le bénéficiaire atteigne la majorité.

Le montant maximum des versements sur le PEAC est fixé à 22.950 euros, le même niveau que le Livret A. Ce plafond permet de structurer l’épargne tout en assurant que des sommes suffisantes soient allouées aux projets verts. La rémunération offerte par le PEAC est un autre aspect attractif : selon Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, cette rémunération sera supérieure à celle du Livret A, dont le taux est actuellement de 3%. Ce rendement compétitif, couplé à un capital garanti, rend le PEAC particulièrement intéressant pour les jeunes épargnants.

Les parents peuvent ouvrir un PEAC pour leurs enfants dès la naissance, ce qui permet à l’épargne de croître pendant plusieurs années avant que l’enfant n’atteigne la majorité. Une fois la majorité atteinte, le jeune peut décider de retirer l’épargne de manière totale ou partielle. Cependant, tout retrait partiel met fin à la possibilité d’effectuer de nouveaux versements. De plus, le PEAC est automatiquement fermé lorsque le titulaire atteint l’âge de 30 ans.

Un nouveau livret défiscalisé pour les jeunes

Un des atouts majeurs du PEAC réside dans ses avantages fiscaux. Les gains réalisés sur ce plan d’épargne sont totalement exonérés d’impôts et de cotisations sociales. Une exonération complète qui rappelle celle du Livret A, du PEL ou encore du LDDS et qui rend le PEAC d’autant plus attractif pour les familles souhaitant épargner en vue de financer des projets écologiques pour leurs enfants.

L’importance du PEAC dans le cadre de la transition écologique ne peut être sous-estimée. Le gouvernement espère mobiliser jusqu’à un milliard d’euros par an à son plein potentiel pour financer des technologies bas carbone telles que l’éolien, le photovoltaïque, les pompes à chaleur, les batteries et l’hydrogène décarboné. En utilisant l’épargne privée pour ces projets, l’exécutif vise à accélérer la transition vers une économie plus verte tout en réindustrialisant la France de manière durable.

 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook