Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plan d'économies : des députés socialistes demandent à Valls de le limiter





Le 17 Avril 2014, par

50 milliards, c'est trop. C'est le sens de la démarche d'un groupe d'élus socialistes qui demandent au chef du gouvernement de limiter l'effort à 35 milliards. En sanctuarisant les prestations sociales.


Ils étaient 88 à avoir interpellé le Premier ministre, la veille de son discours d'intérêt général, dans un texte intitulé "contrat de majorité". Combien sont-ils aujourd'hui ? On ne le sait pas encore, mais une délégation s'exprimant au nom des 88 députés socialistes frondeurs a demandé au chef de l'Etat de limiter son plan d'économies.

"Nous estimons dangereux économiquement, car conduisant à asphyxier la reprise et l’emploi, et contraire aux engagements pris devant nos électeurs, ce plan de 50 milliards d’économies sur la période 2015-2017". 

Ces députés reprochent en particulier au plan les efforts portant sur les prestations sociales, comme les allocations familiales et allocations logement, qui seront gelées jusqu'en octobre 2015.  Pour ces élus, ces mesures vont toucher prioritairement "des millions de familles modestes". Un effort qui, dans le plan de Manuel Valls, représente tout de même 11 milliards en trois ans... Même chose pour les 10 milliards d'efforts demandés aux collectivités locales. Ces députés craignent qu'ils vont priver les communes de leur capacité à investir.

Résultat, face aux 50 milliards d'économies ces députés demandent en retour 5 milliards pour le pouvoir d'achat, 5 milliards pour les territoires en difficultés, et 1 milliard pour 50 000 emplois d'avenir supplémentaire... C'est évidemment le décalage dans le temps de l'objectif de 3 % de déficit qui est la cible de leur courroux. Ne se résignant pas à obéir au diktat de la Commission Européenne, ils estiment que l'objectif des 3 % "pourrait être maintenu mais décalé dans le temps".

Cependant, ils ne se contentent pas de pousser à la dépense, bien au contraire. Les 30 milliards de baisses de charges et d'impôts promis aux entreprises sur trois ans pourraient être seulement 20 milliards à leurs yeux.... 


 




Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook