Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plus de 20 milliards d'euros prévus pour compenser la hausse des prix





Le 8 Mars 2022, par Olivier Sancerre

Contrairement à la crise sanitaire, la guerre en Ukraine n'entraînera pas de « quoi qu'il en coûte » pour le gouvernement. Ce qui n'empêchera pas un soutien important du pouvoir d'achat, a rappelé Bruno Le Maire.


10 milliards pour financer le gel des prix du gaz

Entre l'inflation galopante et la flambée des cours de l'énergie, les conséquences de la guerre en Ukraine vont continuer à alimenter l'augmentation tous azimuts des prix, dans tous les domaines. Le gouvernement est à la manœuvre pour compenser, autant que possible, les pertes de pouvoir d'achat des Français. Et pour ce faire, ce sont plus de 20 milliards d'euros qui vont être investis par l'État, a annoncé Bruno Le Maire.

Au micro de RMC et BFMTV, le ministre de l'Économie a affirmé que « la facture totale s'élève à plus de 20 milliards d'euros sur la seule protection de nos compatriotes contre la flambée des prix de l'énergie ». Et de détailler : le plafonnement des prix de l'électricité vont revenir à 8 milliards d'euros, l'indemnité inflation à 4 milliards d'euros. Quant au gel des prix du gaz jusqu'à la fin de l'année, la mesure est évaluée à 10 milliards, contre 1,2 milliard qui avait été budgété jusqu'à présent.

Pas de « quoi qu'il en coûte »

Il n'est pas question de reprendre la formule du « quoi qu'il en coûte » qui avait été de mise durant la pandémie, car « on ne répond pas à un tournant géopolitique majeur uniquement en versant un chèque ici ou là ». Toutefois, le gouvernement se dit prêt à envisager des mesures ciblées de soutien au pouvoir d'achat. « Nous apporterons une réponse à tous les Français les plus touchés par la crise », a indiqué le locataire de Bercy.

Le gouvernement, Jean Castex en tête, planche sur un « plan de résilience économique et social » tel que l'a demandé Emmanuel Macron. Il sera forcément question de la hausse des prix de l'énergie et du carburant, alors que le baril flirte avec les 140 $ en raison de la guerre en Ukraine. Et les difficultés sont loin d'être terminées…



Tags : énergie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook