Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plus de la moitié des PME françaises mal préparées pour le Brexit





Le 20 Octobre 2019, par François Lapierre

C'est un signal d'alarme lancé à toutes les entreprises qui commercent avec le Royaume-Uni. Plus d'une PME sur deux n'est pas préparée pour le Brexit.


Impréparation inquiétante

Une étude menée auprès de 3 000 PME françaises ayant une activité avec le Royaume-Uni inquiète le gouvernement. 54% de ces petites et moyennes entreprises ne sont pas préparées aux conséquences du Brexit sur leur activité. « Je ne peux me satisfaire de ce que 54% des entreprises interrogées déclarent ne pas avoir examiné les conséquences d'un Brexit pour elles, leurs clients et leurs fournisseurs », s'est alarmé Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, au Journal du Dimanche.

L'étude, réalisée par la direction générale des entreprises (un organisme qui dépend du ministère de l'Économie) indique que 40% des PME interrogées se soucient bien du divorce avec le Royaume-Uni… sans toutefois chiffrer l'impact potentiel de la sortie du pays. Seules 6% des entreprises en ont mesuré les conséquences avec précision. 

Toujours des incertitudes autour du Brexit

Autre chiffre alarmant : plus de la moitié des PME (53%) se disent tout simplement mal préparées, tandis que 47% estiment au contraire être bien préparées pour l'événement. Globalement, les entreprises pensent être mal informées par le Brexit, c'est pourquoi le gouvernement a mis en ligne un site web (brexit.gouv.fr). Mais dan ce domaine, ce ne sont pas les autorités françaises les plus à blâmer.

Du côté de Londres, l'heure est toujours aux incertitudes, alors que le vote de ce samedi aurait dû apporter une réponse définitive au projet d'accord entre le gouvernement de Boris Johnson et Bruxelles. À la place, les parlementaires britanniques ont repoussé le vote. De mauvais grâce, le Premier ministre anglais a demandé un nouveau report à l'UE, tout en demandant de ne pas le lui accorder afin que le Royaume-Uni quitte l'Union le 31 octobre comme il s'y est engagé.



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook