Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plusieurs grandes enseignes de fast food ne jouent pas le jeu du tri des déchets





Le 7 Avril 2019, par François Lapierre

Plusieurs grandes enseignes de restauration rapide sont dans le collimateur du ministère de la Transition écologique et solidaire. Elles n’ont pas fourni en temps et en heure leurs plans de « mise en conformité » en matière de gestion des déchets.


Domino’s Pizza, Exki, Subway et Five Guys sont parmi les grandes enseignes de la restauration rapide qui n’ont pas retourné au ministère de la Transition écologique et solidaire leurs dossiers de mise en conformité avec la réglementation sur la gestion et le recyclage des déchets. La secrétaire d’État Brune Poirson avait convoqué les dirigeants de ces chaînes de fast food fin janvier. Une cinquantaine de contrôles réalisés dans toute la France avaient alors démontré que ces enseignes n’étaient pas en conformité totale avec la réglementation sur le sujet.

Brune Poirson avait alors donné à ces groupes jusqu’à fin mars pour soumettre leurs plans de mise en conformité. « Le compte n'y est pas, nous n'avons reçu que 50% des dossiers », déplore auprès de l’AFP le cabinet de la secrétaire d’État, en donnant les noms des plus importantes entreprises n’ayant rien fourni. Les dossiers vont commencer à être examinés ce mois, et du côté du ministère on estime que d’autres dossiers vont arriver rapidement. 

Le cabinet de la secrétaire d’État cherche à déterminer s’il n’y a pas une « entente » entre toutes les enseignes autour du « moins d’ambition possible », ou du « plus petit dénominateur commun ». Le ministère a dans son arsenal plusieurs sanctions administratives pour non-respect du tri : cela peut aller jusqu’à des sanctions pénales (deux ans d’emprisonnement, 75 000 euros d’amende), voire la fermeture de l’établissement.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook