Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Plusieurs mouvements sociax dans le transport aérien allemand





Le 22 Novembre 2016, par

Grosse galère dans le transport aérien en Allemagne. Près de 100 000 passagers de la compagnie aérienne Lufthansa et de sa filiale low cost Eurowings vont être touchés par des annulations de vols ce mercredi 23 novembre.


Du côté de la Lufthansa, ce sont 51 vols internationaux qui sont annulés, auxquels s’ajoutent une soixantaine de vols chez Eurowings. En tout, sur les 3 000 liaisons habituellement opérées par le groupe allemand, 2 124 seront assurées. Cela laisse tout de même 100 000 passagers sur le carreau.

Les pilotes affiliés au syndicat Cockpit a appelé à une grève de 24 heures, qui s’ajoute à une action des personnels de cabine d’Eurowings et à un mouvement social du syndicat des service Ver.di dans les aéroports de Düsseldorf et Hambourg. Lufthansa a tenté d’empêcher la grève des pilotes auprès d’un tribunal de Francfort, mais la justice allemande a finalement autorisé le mouvement.

Les pilotes de Lufthansa demande une revalorisation salariale après cinq ans d’absence d’augmentation de leurs rémunérations. Du côté de Ver.di, on réclame la négociation d’une convention collective spécifique. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : lufthansa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook