Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour Noël, les Français resteront fidèles au sapin naturel





Le 9 Septembre 2019, par Anne Poirier

En France, les sapins naturels sont toujours largement plébiscités par rapport aux sapins artificiels : 84 % des foyers ayant acheté un sapin ont fait le choix du naturel et seulement 16 % ont opté pour un sapin artificiel.


Le sapin naturel plus écolo que l'artificiel

Et si acheter un sapin naturel pour Noël constituait un geste pour l’environnement ? Paradoxalement, on pourrait penser au coût écologique de tant d'arbres coupés chaque année. Mais en réalité, le sapin artificiel nécessite des produits d’origine pétrolière pour sa fabrication, et parcourt parfois des milliers de kilomètres avant d'être livré en points de vente.

À l'inverse, la culture du sapin de Noël a des effets positifs sur l’environnement, entre le fait de limiter les gaz à effets de serre, de réduire les déchets et même d'améliorer la stabilité des sols. C'est pourquoi les acteurs de la filière se consacrent au développement de sapins estampillés "made in France" destinés aux fêtes de fin d’année, et entièrement recyclables.




Une forêt virtuelle de 5,8 millions d'arbres

Les consommateurs ne s'y trompent d'ailleurs pas. En 2018, les sapins naturels français étaient toujours en tête des ventes, par rapport aux sapins synthétiques, souligne la dernière étude Kantar TNS, réalisée pour FranceAgrimer et VAL’HOR à partir d’un panel consommateurs représentatif des foyers français,

Selon ces chiffres, deux foyers sur dix ont acheté un sapin de Noël naturel l'an passé. Une gigantesque forêt de 5,8 millions d’arbres, pour un prix moyen d’achat de 26,97 euros par sapin.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook