Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour ses sous-marins, la Norvège choisit le rival allemand de DCNS





Le 5 Février 2017, par

La Norvège est engagée dans un effort sans précédent pour renouveler une partie de son armement. Le pays va investir 17,5 milliards d'euros dans le renouvellement de son outil de défense, notamment quatre sous-marins.


Ce contrat très important porte sur quatre submersibles, qui viendront remplacer la flotte actuelle vieillissante. Le pays entend renforcer ses frontières communes avec la Russie. DCNS, fort de la signature du « contrat du siècle » avec l'Australie (12 sous-marins pour 34 milliards d'euros) espérait pouvoir remporter cette commande. Malheureusement, c'est son rival TKMS (ThyssenKrupp Marine Systems) qui va construire ces sous-marins.

 

Le dossier implique désormais l'Allemagne, avec laquelle la Norvège a signé un partenariat stratégique. L'objectif est de réaliser des économies d'échelle, chaque pays commandant les mêmes unités. « Le fait que TKMS puisse livrer un sous-marin déjà existant et déjà utilisé avec succès a été un critère important dans la décision, car cela évite un projet de développement coûteux », explique ainsi TKMS. Côté norvégien, le contrat doit encore être validé par le Parlement du pays.

 

Quant à l'Allemagne, le gouvernement veut acquérir deux sous-marins dont le modèle est déjà en circulation dans sa propre flotte, ainsi qu'au sein de l'armée italienne. Une manière comme une autre de faire des économies, alors que la situation internationale actuelle est particulièrement instable, notamment en Russie. DCNS « regrette » le choix norvégien, mais se dit prêt à renouer les discussions si la coopération avec l'Allemagne n'aboutissait pas.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : dcns

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook