Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pouvoir d’achat : le gouvernement répète que les réformes l’augmenteront





Le 25 Janvier 2018, par

Face aux diverses critiques qui ont été faites aux réformes d’Emmanuel Macron le gouvernement est monté au créneau le 24 janvier 2018. Dans un communiqué de presse publié conjointement par le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère des Comptes Publics le gouvernement répète que les réformes entamées rapporteront bien un gain de pouvoir d’achat aux Français.


cc/pixabay
cc/pixabay
La somme n’a pas changé : 2 milliards d’euros. C’est ce que les ménages devraient toucher en pouvoir d’achat en 2018 selon le gouvernement qui prend en compte la mise en place progressive de certaines réformes comme celle sur les cotisations sociales. En 2019 le gain devrait être de 5,5 milliards, toujours selon le communiqué de presse.

Les deux ministères tentent ainsi de contredire les calculs réalisés par certains organes comme le think tank OFCE qui ont critiqué les réformes et ont au contraire estimé que les ménages français allaient perdre en pouvoir d’achat. L’OFCE estime notamment que les réformes vont entraîner une perte de 4,5 milliards d’euros en pouvoir d’achat pour les ménages, bien loin du gain de 2 milliards annoncé par les équipes d’Emmanuel Macron.

La différence tient dans la méthode de calcul : le gouvernement espère que certaines réformes et notamment la hausse de la fiscalité sur le Diesel et sur l’essence ainsi que celle sur le tabac vont faire changer les habitudes de consommation des Français. Le tabagisme notamment devrait être fortement impacté par l’instauration du prix minimum de 8 euros le paquet.

Pour l’OFCE cet impact sera bien inférieur à celui estimé par le gouvernement. Ainsi la baisse des cotisations et les autres baisses d’impôts ne permettraient pas de compenser la hausse du tabac et des carburants ou encore la baisse de 5 euros des APL décidée en 2017.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Chris le 27/01/2018 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un mensonge je travaille au CEA je suis technicien en recherche appliquée et j'ai perdu 33 euros sur le mois ... Et après ca veut nous faire croire que l'on souhaite une recherche et des start up novatrices en France ... Plus aucune confiance dans ce genre de personnages .... et plus de motivation également ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook