Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Premières pertes pour JCDecaux





Le 12 Mars 2021, par La rédaction

Pour la première fois de son histoire, le groupe JCDecaux, spécialiste de l'affichage publicitaire urbain, affiche une perte annuelle. En 2020, l'entreprise a ainsi perdu plus de 600 millions d'euros.


Le chiffre d'affaires de l'annonceur publicitaire en recule de 40 %

L'année 2020 a été très difficile pour JCDecaux. Le chiffre d'affaires annuel a ainsi chuté de 40 % par rapport à 2019, il s'établit ainsi à 2 milliards d'euros. Le bilan plonge dans le rouge, avec une perte nette de 605 millions d'euros pour le géant mondial de l'affichage publicitaire et du mobilier urbain. Les raisons qui expliquent ces difficultés sont simples à comprendre : les mesures de restriction des déplacements en lien avec la gestion de la pandémie ont fait perdre beaucoup d'argent à l'entreprise. Les gares, les aéroports ou encore les métros déserts, c'est autant de clients en moins pour les annonceurs de JCDecaux.

Par conséquent et pour la deuxième année consécutive, le groupe ne versera aucun dividende en 2021. Et le chiffre d'affaires devrait encore baisser au premier trimestre de cette année, de 40 % à données constantes. C'est la conséquence du retard pris par l'Europe dans la campagne de vaccination, alors que l'activité en Chine, qui représente 20 % environ des ventes de JCDecaux, a rebondi très fort. Ce bilan 2020 est d'autant plus décevant que l'entreprise avait signé un excellent exercice 2019, le meilleur depuis sa cotation.

Dette en recul pour le spécialiste de la publicité urbaine

Dans le communiqué du groupe, Jean-Charles Decaux le président du Directoire et codirecteur général, veut voir les bonnes nouvelles. « Malgré cette forte baisse, notre marge opérationnelle 2020 est restée positive à 141,6 millions d’euros grâce à des ajustements forts et rapides réalisés par nos équipes », explique-t-il. L'entreprise a en effet mis en place très tôt un plan de réduction des coûts qui lui ont permis de se maintenir à flot dans la tempête.

La dette du groupe a même légèrement baissé à un peu plus de 1 milliard d'euros. Un résultat obtenu grâce au chômage partiel qui a évité la mise en œuvre d'un plan social. Pour le reste de l'année, JCDecaux ne prévoit pas un retour à l'activité avant crise sanitaire en 2021 : les restrictions de mobilité vont se poursuivre jusqu'à ce que l'épidémie soit sous contrôle, ce qui ne sera possible qu'avec une campagne vaccinale qui monte en puissance en Europe.



Tags : JCDecaux


1.Posté par Pierre Bonfils le 13/03/2021 07:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JCDecaux n'est pas un annonceur mais un opérateur de publicité sur mobilier urbain. Les annonceurs (par ex. Renault, Auchan, Carrefour, L'Oréal...) sont ceux qui utilisent le mobilier urbain ou l'affichage publicitaire pour communiquer.

Il faudrait peut-être enfin songer à confier à des journalistes compétents les commentaires de ce secteur d'activité.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook