Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Privatisation : le gouvernement va garder la main sur la Française des Jeux





Le 8 Mars 2018, par

C'était un secret de polichinelle, le voilà levé pour de bon. Le gouvernement réfléchit bel et bien à une privatisation de la Française des Jeux, mais celle-ci sera partielle et la FdJ conservera son monopole.


Pas question de voir proliférer les opérateurs de jeux d'argent en France. Gérald Darmanin, au micro de Sud Radio, a confirmé que l'État avait bien l'intention de privatiser la Française des Jeux, mais il dit également que le monopole restera entre les mains de l'entreprise : « Nous réfléchissons à l'ouverture du capital de la Française des Jeux tout en gardant le monopole de la Française des Jeux », a déclaré le ministre de l'Action et des Comptes publics. Il n'a pas donné de détails spécifiques concernant ce dossier, puisqu'il appartient à Bruno Le Maire d'intégrer cette ouverture de capital dans le projet de loi Pacte qui sera votée cet automne.

Une loi Pacte qui devrait aussi comprendre un volet concernant la privatisation, qu'on dit cette fois totale, d'Aéroports de Paris. Ce sont plus de 8 milliards d'euros qui devraient tomber dans les caisses de l'État avec la vente de cette participation. De l'argent qui ira alimenter un fonds pour l'innovation de rupture qui sera abondé à hauteur de 10 milliards d'euros, avec l'objectif d'épauler les entreprises innovantes à décoller. Le projet de loi Pacte (pour « Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises ») sera présenté en conseil des ministres le 18 avril.

En ce qui concerne le dossier Française des Jeux, Gérald Darmanin a encore insisté sur le contrôle de l'entreprise par l'État devant la commission des Finances du Sénat. L'activité de la FdJ implique la politique de santé publique (dépendance) ainsi que des questions de régulation. Dans ce cadre, le gouvernement va faire en sorte de garder la main sur l'entreprise.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook