Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Produits de Noël : gare aux anomalies





Le 23 Décembre 2015, par

Pris par l’atmosphère des fêtes, il est facile d’acheter sans vraiment faire attention aux produits qui se retrouvent dans le chariot. Gare cependant aux déceptions, voire plus. La DGCCRF a mesuré un taux de 21,5% d’anomalies pour les produits des fêtes, y compris les cadeaux.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L’opération menée du 16 novembre au 8 janvier par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, a mis au jour un taux d’anomalies particulièrement élevé pour les fêtes. 21,5%, c’est un point de plus par rapport à l’enquête annuelle menée l’an dernier. 

Parmi les 430 procès-verbaux et 540 injonctions administratives adressés aux contrevenants (19 000 contrôles ont été effectués), on trouve de nombreux problèmes en lien avec l’hygiène alimentaire. Sur un marché en Bretagne, les fins limiers de la DGCCRF a trouvé des fromages de quatre ans d’âge conservés à température ambiante… Belle ambiance au réveillon.

Les jouets ne sont pas épargnés. Il en va ainsi des « hoverboards », ces planches de skateboard d’un nouveau genre, dont le taux de non conformité atteint les 10,3%. Des cas d’incendies de ces produits ont été repérés aux États-Unis. Des transporteurs et des enseignes de distribution ont même refusé de les stocker et de les vendre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : noël

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook