Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Progression de près de 3% du marché automobile français





Le 2 Janvier 2019, par

L’année automobile est difficile à analyser : certes, le marché français a progressé en 2018 de près 3% par rapport à 2017. Mais c’est une croissance en trompe l’œil.


En 2018, les ventes de véhicules neufs se sont établis à 2 173 481 immatriculations, selon les données du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). Cela représente une croissance de 2,97% par rapport à l’année précédente. À première vue, il s’agit d’un bilan positif, mais il est obscurci par plusieurs nuages. Tout d’abord, le mois de décembre a connu une forte baisse du nombre d’immatriculations neuves (-14,4%), qui confirme le mauvais quatrième trimestre.

Les constructeurs avancent l’explication du mouvement des « gilets jaunes », qui a contribué au climat de morosité ambiante ayant frappé le marché automobile. Mais le secteur souffre surtout du coup d’arrêt enregistré à la rentrée, suite à la mise en place de nouvelles normes d’homologation européennes : les marques ont multiplié les promotions et les remises sur leurs véhicules neufs juste avant l’entrée en vigueur de ces normes, en août. 

De fait, au moment de faire le bilan annuel, le tableau est quelque peu tronqué. Malgré tout, on peut relever la bonne santé du groupe PSA qui réalise la bonne affaire grâce à l’apport d’Opel/Vauxhall : le constructeur signe une progression de 13,36% (+1,88% en décembre). Pour Renault, la croissance se limite à 2,48%, avec une chute brutale en décembre de 19,21%. Notons aussi la baisse conséquente des ventes de véhicules diesel, qui ne représentent plus que 40% des immatriculations neuves, soit 7 points de moins qu’en 2017 (et 70% en 2012).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook