Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Qatar Airways contre Airbus : guerre de documents confidentiels au procès





Le 14 Novembre 2022, par Olivier Sancerre

Forte tension au procès qui oppose, à Londres, Qatar Airways et Airbus. L'enjeu est de taille : la compagnie aérienne réclame 1,5 milliard de dollars pour des peintures sur l'A350 qui poseraient des problèmes de sécurité.


Les peintures d'Airbus sont-elles dangereuses ?

Qatar Airways était le partenaire de lancement des A350 : la compagnie aérienne qatarie avait en effet déjà reçu 19 A350-1000 et 34 A350-900 lorsque l'entreprise porte plainte contre Airbus en 2021. En cause : une dégradation des peintures et une couche de protection érodée, qui a poussé le régulateur qatari à interdire de vol 23 de ces A350. De quoi motiver une plainte qui est actuellement instruite à Londres.

Si le fond du procès ne sera étudié qu'à partir de mi-2023, l'heure est actuellement au dépôt des dossiers de part et d'autre, avec des demandes documents confidentiels. Les deux parties s'accusent d'ailleurs mutuellement de faire obstruction en jouant la montre. D'ailleurs, Airbus veut pousser Qatar Airways à dévoiler des e-mails de Akbar al Baker, le patron de la compagnie, concernant l'acquisition de 737 MAX 10 l'été dernier.

Risques de divulgation du secret commercial

Les prix finaux des appareils de Boeing pourraient être dévoilés à cette occasion, ce qui constituerait une divulgation du secret commercial. On apprend aussi qu'Emmanuel Macron en personne a discuté du sujet avec l'Émir du Qatar il y a un an, lors de la visite du président de la République dans le pays. Ce qui montre que l'affaire est prise très au sérieux au plus haut niveau.

Concernant le fond de l'affaire, Airbus réfute que la dégradation des peintures représente un problème de sécurité, il ne s'agit selon le constructeur que d'un défaut cosmétique. D'ailleurs, l'EASA, l'Agence européenne de l'aviation s'est rangé du côté d'Airbus.



Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook