Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Radars automatiques : baisse des recettes en 2018





Le 14 Octobre 2019, par Olivier Sancerre

C'est une première depuis 2003 et la mise en place des radars automatiques au bord des routes : les recettes ont baissé l'an dernier, elles repassent sous le seuil du milliard d'euros.


Mouvement des « gilets jaunes »

En 2017, les recettes des radars automatiques avaient atteint 1,013 milliard d'euros. La « performance » n'a pas répétée en 2018, puisque ces recettes se sont montées à 864,4 millions d'euros, d'après les chiffres du ministère de l'Intérieur. Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, a expliqué que les recettes avaient baissé de 40 millions sur les six premiers mois de 2018.

Le mouvement des « gilets jaunes » a aussi joué contre les radars automatiques. À la fin de l'an dernier, des actes de vandalisme ont endommagé et détruit de nombreux dispositifs de surveillance sur les bords des routes. Depuis le lancement des manifestations, en novembre dernier, la Sécurité routière a déploré un manque à gagner de 300 millions d'euros en contraventions.

Des recettes pour la Sécurité routière

Le ministère de l'intérieur a également décrit l'usage de cette recette annuelle. Près de 21% (soit 180 millions d'euros) ont été versés au désendettement de l'État. En 2017, le pourcentage avait été de 8,8% (88,7 millions). Le reste des recettes, c'est-à-dire 684 millions d'euros (79%) ont servi à la lutte contre l'insécurité routière, la maintenance et la modernisation des routes.

En 2017, ces trois derniers postes avaient représenté 91,2% du total des recettes du parc de radars automatiques (924 millions d'euros). Le pourcentage des « recettes radars » allant à la Sécurité routière, a mécaniquement baissé en raison d'un changement : les amendes pour stationnement non payées ont été remplacées par un forfait post-stationnement perçu par les municipalités.



Tags : radars

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook